TEKE::TEKE, The Weather Station et Louis-Jean Cormier au FEQ – Retour en images

 

Aussi enlevantes, spectaculaires et grandioses que puissent être les soirées sur les plaines, on doit avouer que de vivre le festival dans une dimension plus humaine et une ambiance plus relax a définitivement son charme. Et la scène Hydro-Québec qui est érigée à la place de l’Assemblée-Nationale permet de vivre l’événement de cette façon, ce qui était parfait pour nous en ce milieu de semaine.

La troupe de TEKE::TEKE est débarquée sur place avec une bonne dose d’énergie et d’enthousiasme à revendre. Le parterre n’a pas tardé à s’agiter avec plaisir au son du surf rock boosté d’influences japonaises et d’ardeur punk du groupe montréalais.

On est passé dans un registre beaucoup plus calme et introspectif avec The Weather Station. Un vent de folk aérien tout en douceur s’est installé sur place, mais le contraste était assez marqué entre l’énergie de la prestation précédente et celle beaucoup plus réservée de la formation torontoise. La foule était tout de même réceptive à ces pièces énigmatiques et planantes menées par l’excellente Tamara Linderman.

On s’est offert une petite visite au pigeonnier plus tard en soirée, le temps d’attraper quelques chansons du spectacle de Louis-Jean Cormier. Le chanteur et musicien a fait paraître deux albums dans les deux dernières années et il avait choisi d’axer une grande partie de son programme musical sur ses nouvelles chansons pondues en temps pandémiques. Chaleureux, naturel, authentique, fidèle à lui-même finalement, l’artiste qui était accompagné d’une section de cuivres a livré une prestation musicalement impeccable. Une bien belle soirée où on a vibré à l’unisson, tout le monde en même temps.

 

Voici nos images de la soirée :

 

 

 

Texte par Valérie Morin et photos par François Valenti