Nouveautés DVD du 12 mai 2020

 

Notre chroniqueur Sébastien Noël nous parle des films Birds of Prey et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn et The Photograph et quelques nouveautés DVD intéressantes cette semaine avec la sortie de Blumhouse’s Fantasy Island, The Call of the Wild, Vivarium, Rev, la série télé Lucifer et un spectacle du groupe français Mass Hysteria Live At Hellfest!

Voici les films et séries télé en vente en ce mardi 12 mai 2020.

 

Birds of Prey and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (Birds of Prey and the fantabulous emancipation of one Harley Quinn)

Aventure réalisée par Cathy Yan avec Margot Robbie et Mary Elizabeth Winstead

Avez-vous entendu parler de l’histoire du policier, de l’oiseau chanteur, de la psycho et de la princesse mafieuse ? Voici l’histoire déjantée racontée par la fantabuleuse Harley Quinn d’une façon dont elle seule, possède la recette. Lorsque Roman Sionis (Black Mask), l’ennemi le plus narcissique de Gotham, ainsi que Zasz, son fidèle acolyte décident de s’en prendre à une certaine Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la jeune fille. Harley Quinn devra faire équipe avec les Birds of prey pour la retrouver ainsi que le diamant avant que Zasz la retrouve.

On aime : La personnalité déjantée, drôle et divertissante d’Harley Quinn ainsi que son interprète, l’excellente Margot Robbie, font la force du film. L’idée de donner toute la place à l’émancipation d’Harley Quinn suite à sa rupture avec le Joker rend le parcours du personnage surprenant et amusant. La réalisation et la photographie aux couleurs vivantes et créatives apporte beaucoup d’énergie au film qui est beaucoup plus que les films d’actions sans arrêt que les films de superhéros nous apportent habituellement. Audacieux, sexy et drôle, Harley Quinn a su nous faire oublier le film de sa première apparition, le mauvais Suicide Squad.

On aurait aimé : Un peu comme plusieurs autres films de ce genre, les scènes de combat sont souvent hyper chorégraphié et donnent peu de place au réalisme.

Fait intéressant : L’acteur Sam Rockwell a été envisagé pour incarner Black Mask avant qu’Ewan McGregor accepte le rôle.

3.9/5

 

The Photograph

La Photographe (The Photograph)

Drame réalisé par Stella Meghie avec Issa Rae et Lakeith Stanfield

La découverte d’une photo de famille dissimulée lance Mae Morton (Issa Rae) en quête de réponses. En fouillant le passé de sa mère qu’elle avait perdue de vue, elle met à jour des secrets et entame une liaison inattendue avec Michael Block (Lakeith Stanfield), une étoile montant du journalisme. La scénariste et réalisatrice primée Stella Meghie (The Weekend) tisse la trame d’une grande histoire d’amour sur l’important de pardonner et de trouver le courage de rechercher la vérité, peu importe la destination.

On aime : Le ton juste et sensible du film qui prend le temps de bien raconter les regrets du passé ainsi que le présent des personnages. Dans un décor sudiste américain, La photographe est un film qui mélange romantisme et drame avec beaucoup de doigté. Chaleureuse performance de Chanté Adams dans un second rôle que l’on remarque à chacune des présences.

On aurait aimé : La narration joue constamment dans l’espace-temps en nous racontant 2 histoires parallèles mais on y perd souvent le fil tellement le passage entre les différentes périodes n’est pas assez marquante.

Fait intéressant : La jeune scénariste et réalisatrice de 40 ans, Stella Meghie est d’origine Canadienne.

3.5/5

 

AUTRES FILMS

SÉRIES TÉLÉ

 

DVD en SPECTACLE (Musique, variété et humour)

 

 

 

À propos F. Valenti & S. Noël

À chaque semaine, François Valenti et Sébastien Noël (propriétaire du club vidéo indépendant Vidéoasis situé au Lac-Beauport) vous dressent une liste des sorties vidéo sur le marché. Que ce soit les films, les téléséries, les spectacles et les documentaires, rien n'échappe à ces deux grands fans de cinéma et de télévision. Chaque mardi, ils vous livrent les critiques et une liste complète des nouveautés à voir pour tous les cinéphiles de salon.