Les meilleurs albums de 2016 – Musique Lourde (Hard Rock, Métal, Punk)

TOP 20 – Musique lourde (Hard Rock, Métal, Punk…) 

 

On se penche aujourd’hui sur le dossier de la musique lourde, aussi appelée par certains la « musique du diable ». On inclut dans cette catégorie tous les styles qui incitent au défoulement et qui sont souvent truffés de distorsions comme le hard rock, le punk, le métal et toutes leurs variantes.

Les sorties d’albums hard rock/métal se sont faites nombreuses en 2016 avec beaucoup de retours dont Mass Hysteria, Anthrax, Deftones, Testament, Korn, NOFX et le groupe vétéran Descendents, pour le plus grand plaisir des punks nostalgiques. J’ai également aimé faire la découverte de groupes comme Giraffe Tongue Orchestra, Alcest, Slaves, Vektor et les Torontois PUP et qui ont été pour moi une belle révélation sur disque. Une année où les parutions dans ce créneau ont été à la hauteur de nos attentes. On a qu’à penser à Gojira, Mute, Megadeth, Avenged Sevenfold et évidemment Metallica qui sera sans aucun doute, aussi le meilleur vendeur dans cette catégorie.

Vous trouverez plus bas la liste complète du TOP 20 – Musique lourde. De retour demain avec la portion des albums francophones.

#1- Metallica – Hardwired…To Self-Destruct

Après une attente de huit ans, la patience des fans est récompensée par un retour en force de la formation qui semble être de nouveau maître de son art. Hardwired…To Self-Destruct nous offre un voyage dans le temps à travers les différents styles que le groupe a utilisés, dont des structures caractéristiques des premiers longs jeux et une réalisation se rapprochant du célèbre Black Album. Exit le rock commercial de l’époque Load/Reload et les mauvaises idées de sons comme l’épouvantable bruit de caisse claire de l’album St. Anger en 2013. C’est le retour ici des compositions rapides, des guitares pesantes et de nombreux solos, le tout agrémenté de la voix de James Hetfield qui semble plus en forme que jamais. Le groupe qui jadis n’était pas friand des clips change aussi de stratégie de mise en marché en produisant une vidéo pour chacune des 12 chansons de l’album et en les rendant disponibles sur Youtube. Qu’on aime Metallica ou pas, le dixième album studio du groupe californien sera sans doute un des albums marquants de 2016 et probablement le meilleur vendeur de l’année au final. Hardwired…To Self-Destruct ne révolutionne pas la musique trash metal et est loin d’être parfait, mais à défaut d’originalité, c’est un album qui nous offre une intensité soutenue, un bonheur nostalgique et une puissance musicale très intéressante. Difficile d’être déçus!

Metallica - Hardwired…To Self-Destruct
Metallica – Hardwired…To Self-Destruct

 

#2- PUP – The Dream Is Over

Ovni musical apparu sur notre radar au printemps dernier, The Dream Is Over, second album du groupe torontois PUP, a fait vibrer nos écouteurs à de nombreuses reprises en 2016. Cocktail musical totalement dans l’air du temps, The Dream Is Over combine l’aspect brut du punk rock au côté rassembleur des bombes indie pop en vogue ces dernières années. Mettant en lumière des pièces frénétiques aux refrains fédérateurs, le disque distille une énergie et une fougue irrésistibles, mais tout en demeurant somme toute accessible. La voix éraillée du chanteur Stefan Babcock est appuyée par des chœurs puissants dans la plupart des pièces, ce qui confère un aspect unificateur et ultra entraînant à l’ensemble de l’oeuvre que l’on prend plaisir à écouter, encore et encore.

PUP- The Dream Is Over
PUP – The Dream Is Over 

 

#3- Gojira – Magma

En 2012, l’album “L’enfant Sauvage” avait été notre coup de coeur de l’année avec sa facette progressive lourde, sa technicité et ses contre-temps particuliers qui nous avait charmés dès le début. Le groupe métal progressif français Gojira est de retour avec un sixième album qui marque une rupture avec ses prédécesseurs, proposant des pièces plus courtes et une musique moins ravageuse. Une production qui se démarque par son côté cosmique, sa lourdeur massive, ses envolées de guitare hypnotiques poussées par une production énorme. À l’écoute des titres de Magma, on pourrait avoir l’impression que la formation s’assagit, mais en restant attentif, on découvre une belle succession de réussites autant mélodiques que techniques. Un album sombre et pesant qui nous offre des riffs solides, une section rythmique bien soutenue et une voix à la fois puissante et brutale.

Gojira - Magma
Gojira – Magma

 

#4- Descendents – Hypercaffium Spazzinate

Les vétérans du punk rock californien ont effectué leur retour sur disque en 2016, douze ans après la parution de Cool To Be You qui remontait à 2004. Hypercaffium Spazzinate confirme le savoir-faire toujours actuel de ces quatre musiciens qui cumulent plus de trente ans de carrière et qui ont influencé plusieurs groupes de la scène punk contemporaine. Dès la première écoute, on constate que comme le bon vin, les Descendents vieillissent musicalement plus que bien, préservant leur redoutable efficacité, tout en gagnant une certaine maturité au niveau des thèmes abordés ; évolution normale, les gars étant maintenant dans la cinquantaine! Sans être révolutionnaire, Hypercaffium Spazzinate se révèle d’une grande pertinence, marqué par des pièces énergiques et authentiques impeccablement livrées par des maîtres du genre.

Descendents - Hypercaffium Spazzinate
Descendents – Hypercaffium Spazzinate

 

#5- Mute – Remember Death

Trésor musical de la capitale, Mute offre un disque d’une grande qualité avec Remember Death, une oeuvre marquée par la précision, la rapidité et la grande musicalité qui font la renommée de la formation. Ceux qui font le bonheur des amateurs de punk rock depuis maintenant 18 ans élèvent leur jeu d’un cran avec cet album bien ficelé où la mort est en vedette, dans les textes d’abord, mais aussi dans le magnifique design graphique de la pochette (de quoi donner envie de l’avoir entre les mains, chose rendue rare en cette ère numérique). Les pièces puissantes de Remember Death sont aussi fougueuses que mélodiques, aussi brutes que fignolées, pour un produit final consistant qu’on ne peut que saluer. Du punk rock haut de gamme et made in Québec : on aime, définitivement!

Mute - Remember Death
Mute – Remember Death

 

Voici les positions 6 à 20 de notre palmarès des meilleurs albums de 2016 – Musique Lourde (Hard Rock, Métal, Punk) :

 

 

Aussi disponible :

Les meilleurs albums de Noël de 2016

Les meilleurs albums de 2016 – Artistes féminines anglophones

Les meilleurs albums de 2016 – Artistes masculins anglophones   

Les meilleurs albums de 2016 – Groupes anglophones internationaux

Les meilleurs albums de 2016 – Groupes anglophones Made In Canada

  

À suivre dans les prochains jours sur caissedeson.com :

Les meilleurs albums de 2016 – Albums francophones  (21 DÉCEMBRE)

Les meilleurs albums de 2016 – Jazz / World / Instrumental et autres    (22 DÉCEMBRE)

Les meilleurs DVD de 2016 – Films (québécois et internationaux) (23 DÉCEMBRE)

Les meilleurs DVD de 2016 – Téléséries et documentaires (24 DÉCEMBRE)

Les meilleurs DVD de 2016 – En spectacle (Musique et humour) (25 DÉCEMBRE)

Les meilleurs albums de 2016 – Bandes sonores / Compilations   (26 DÉCEMBRE)

Les meilleurs albums de 2016 – Hip-Hop Francophone   (27 DÉCEMBRE)

Les meilleurs albums de 2016 – Hip-Hop Anglophone     (28 DÉCEMBRE)

Les meilleurs albums de 2016 – Electronica (downtempo, electro-pop…) (29 DÉCEMBRE)

Les meilleurs albums de 2016 – Electro (house, electro, techno…)   (30 DÉCEMBRE)

 

Aussi disponible dans la grande revue de l’année 2016 :

Les meilleurs vidéoclips de 2016 – Artistes québécois (31 décembre)

Les meilleurs vidéoclips de 2016 – Artistes internationaux (31 décembre)

Les évènements et les déceptions de l’année 2016 (Spectacles / moments marquants)

Les plus belles et les pires pochettes d’albums de 2016 * (SCP)   ( 3 JANVIER)

 

mosaic-totale-albums-best-of-2016-sign

 

 

 

À propos F. Valenti & V. Morin

Deux mordus de musique, de télé et de spectacles dans tous les sens du terme. À la conquête des festivals et autres événements mondains!