Haviah Mighty remporte le Prix de musique Polaris 2019 pour l’album « 13th Floor ».

 

C’est l ‘artiste hip hop Haviah Mighty qui a remporté lundi soir à Toronto le Prix de musique Polaris pour l’album « 13th Floor ». La chanteuse, également membre du groupe torontois The Sorority, a lancé cette année ce premier album solo qui se voit maintenant nommé comme le meilleur album canadien de l’année. Après une prestation explosive en compagnie d’un groupe de musiciens qui lui a valu une ovation debout, elle a reçue son prix des mains du lauréat de l’an dernier, Jeremy Dutcher.

« Pour moi, le 13ème étage est quelque chose que nous ignorons de notre réalité car c’est quelque chose que nous ne comprenons pas, et que nous rejetons pour cette raison, » explique Haviah Mighty. « Ceci est un parallèle avec de nombreuses expériences desquelles je parle sur cet album. Je suis dans une pièce avec tant de gens de tous les horizons qui ont reconnu que c’était quelque chose d’important. Ces personnes ne partagent pas nécessairement les réalités dont je parle ou le parcours que j’ai vécu, et pourtant, nous sommes enfin à ce que je crois être le 13ème étage. C’est enfin le moment de la résurgence où le licenciement a existé – on est en train de le supprimer et la discussion se poursuit. Je suis tellement reconnaissante que les gens autour m’ont poussée à avoir le courage d’exprimer ma vérité et de la faire reconnaître de cette façon. »

 

 

Le Prix, qui était présenté par CBC Music, est décerné au meilleur album canadien de l’année, sur la base du mérite artistique, sans aucune considération pour le genre musical, l’historique des ventes ou l’affiliation avec une étiquette. Celui-ci a été déterminé par un grand jury formé de 11 professionnels des médias couvrant la musique. Ces derniers ont été choisis à partir du plus grand bassin de jurés du Polaris composé de 199 journalistes, rédacteurs, animateurs, DJs et personnalités publiques provenant des quatre coins du Canada.

 

La victoire de Haviah Mighty venait avec un prix monétaire de 50 000$. Chacun des neuf autres nommés de la courte liste a reçu 3000$, courtoisie de Slaight Music.

Neuf des 10 artistes nommés pour le Polaris ont livré une prestation sur la scène du Carlu, salle historique située dans le centre-ville de Toronto où se tenait le gala: Marie Davidson, Elisapie, FET.NAT, Dominique Fils-Aimé, Les Louanges, Haviah Mighty, PUP, Shad et Snotty Nose Rez Kids. Jessie Reyez a assisté au gala. La soirée était animée par Raina Douris de CBC Music.

 

La courte liste du Polaris 2019 était composée des albums suivants:

 

Marie Davidson – Working Class Woman

Elisapie – The Ballad of the Runaway Girl

FET.NAT – Le Mal

Dominique Fils-Aimé – Stay Tuned!

Les Louanges – La nuit est une panthère

Haviah Mighty – 13th Floor

PUP – Morbid Stuff

Jessie Reyez – Being Human In Public

Shad – A Short Story About A War

Snotty Nose Rez Kids – Trapline

 

Les membres du grand jury qui ont déterminé le gagnant sont: Jacques Boivin (ecoutedonc.ca), Stephen Cooke (Chronicle Herald), Erin MacLeod (Pigiste), Christine McAvoy (3AM Revelations), Max Mertens (Pigiste), Nneka Nnagbo (Ottawa Beat & Melted Magazine), Ryan B. Patrick (Exclaim!), Chantal Rondeau (Indigenous Today), Fanny St-Amand (Belle et Bum), Richard Trapunski (NOW Magazine) et Melissa Vincent (A.Side).

« Le grand jury de cette année a fait preuve d’une écoute et d’une ouverture exceptionnelles, changeant d’opinions et adoptant de nouveaux points de vue en réponse aux arguments passionnés des différents jurés au sujet du sens de l’art musical canadien en 2019 », a déclaré Katherine Duncan, présidente du jury du Prix de Musique Polaris 2019. « C’est avec beaucoup de plaisir que nous félicitons le gagnant du Prix de musique Polaris 2019! »

Les gagnants antérieurs sont Jeremy Dutcher (2018), Lido Pimienta (2017), Kaytranada (2016), Buffy Sainte-Marie (2015), Tanya Tagaq (2014), Godspeed You! Black Emperor (2013), Feist (2012), Arcade Fire (2011), Karkwa (2010), Fucked Up (2009), Caribou (2008), Patrick Watson (2007) et Final Fantasy / Owen Pallett (2006).

 

 

 

 

 

Source: Prix de musique Polaris