FEQ 2015 : notre top 5 des spectacles

Et voilà ! Le rideau est tombé sur la 48e édition du Festival d’été de Québec qui s’est terminée dimanche soir. Pour tous ceux qui y ont assisté, ces onze jours de spectacles ont été riches en émotions et en décibels. La capitale a brillé une fois de plus alors que des dizaines de milliers de festivaliers ont envahi la ville pour profiter de cet événement qui a maintenant sa place au palmarès des plus grands festivals musicaux en Amérique.

De notre côté, on comptabilise environ une trentaine de spectacles vus dans le cadre de l’événement. Des artistes que l’on voulait voir depuis longtemps, de bons moments, des retrouvailles, des découvertes et même un concert historique, c’est ce qu’on a vu et vécu depuis le 9 juillet. Voici donc notre top caissedeson de l’édition 2015 du FEQ.

 

Foo Fighters + Royal Blood

Pour qu’un concert d’une durée de quatre chansons soit au top de notre liste, il fallait que ce soit vraiment une soirée d’exception! C’est que la fougue de Dave Grohl et sa bande ce soir-là était peu commune, tout comme l’énergie de la foule, trempée, mais ô combien heureuse de finalement vivre ce moment. Ce fut bref, mais intense ! On a également beaucoup apprécié le rock poids lourd de Royal Blood, le duo britannique qui a ouvert cette soirée de fort belle façon. Et on espère évidemment que Québec aura une nouvelle chance d’accueillir les Foo Fighters dans un avenir pas trop lointain.

FEQ-2015-07-11-Royal-Blood-IMG_9727

 

Milky Chance

Les rues surpeuplées autour du parc de la Francophonie ce dimanche témoignaient avec éloquence de la popularité du groupe allemand. Impressionné par l’ampleur de son auditoire, le duo qui en était à son premier passage à Québec a conclu de belle façon la 48e édition avec ses tubes folk électronifiés qui ont fait danser la foule du Pigeonnier et des alentours. Sûrement l’un des publics les plus survoltés des dernières années sur ce site.

FEQ-2015-07-19--Milky-Chance-IMG_1658

 

The Rolling Stones

Comme tous ceux qui ont convergé vers les plaines ce soir-là, on voulait profiter de cette chance unique de voir à l’œuvre ce groupe mythique. Tous les éléments étaient réunis : température clémente, foule record, hymnes rock, pyrotechnie et un Mick Jagger qui défie le temps vêtu d’un veston pailleté. Malgré tout, on ne peut dire que la magie a opéré à 100% pour nous. Était-ce notre emplacement pendant le spectacle, le son qui se dispersait ou le manque de précision dans la livraison des pièces ? Peut-être un peu tout ça finalement. Les mauvais garçons du rock ont vieilli et savent toujours comment soulever une foule, mais pour nous, ce concert passera à l’histoire davantage par son ampleur et la renommée des Stones que par sa qualité musicale. L’importance au terme d’une telle soirée, c’est de pouvoir dire qu’on y était et qu’on a été témoin d’un moment marquant.

 

Primus and the Chocolate Factory

Sept ans après leur passage sur les plaines, Les Claypool et sa bande venaient nous proposer les pièces de leur dernier disque inspiré par la bande sonore du film Charlie et la Chocolaterie. Alors que les fans souhaitaient ardemment que quelques vieux hits se faufilent dans le « setlist », l’attente sous la pluie en aura value la peine, car le groupe californien a livré la prestation qu’on espérait. Des décors en formes de bonbons et champignons géants habillaient la scène déjà animée par les extraits du film, alors que les cinq musiciens étaient déguisés pour l’occasion. Cet audacieux répertoire chocolaté s’est conclu dans un crescendo d’intensité avec entre autres, Too Many Puppies, Those Damned Blue Collar Tweekers et Wynona’s Big Brown Beaver en guise de dessert. Une sono bien calibrée, des musiciens d’une grande dextérité et une autre soirée parfaite au Festival d’été!

FEQ-2015-07-14-Primus-IMG_0238

 

Patrick Watson

Artiste chouchou du FEQ, l’auteur-compositeur-interprète montréalais avait carte blanche pour animer la grande scène et il nous a servi une soirée planante à souhait. Alors que son folk feutré opère de façon magique dans un contexte plus intimiste, on se demandait comment l’immensité des plaines allait se prêter au jeu, mais le charme a opéré. Choristes, sections de cuivres, de cordes et artistes invités (dont Robert Charlebois) ; Patrick Watson a su s’entourer de belle façon et la scène parée de lumières vacillantes a créé une atmosphère sobre et chaleureuse qui cadrait parfaitement avec son univers. Toujours aussi simple et authentique, l’artiste a comblé les fans comme ceux qui le découvraient lors de cette soirée magique.

FEQ-2015-07-17-PatrickWatson-IMG_0900

 

En vrac, on retient aussi les performances de Jack Ü (Skrillex et Diplo), Future Islands, De La Soul, IAM, Interpol et Megadeth que l’on a particulièrement appréciées.

Cliquez ici pour voir nos photos marquantes de l’édition 2015.

C’est ainsi que se termine notre couverture du Festival d’été pour cette année. Ce fut un plaisir de vivre cette édition haute en couleur musicale et de vous partager nos suggestions et coups de coeur. On espère remettre ça l’an prochain, du 7 au 17 juillet 2016 !

 

À propos F. Valenti & V. Morin

Deux mordus de musique, de télé et de spectacles dans tous les sens du terme. À la conquête des festivals et autres événements mondains!