Entrevue avec Vincent Vallières

Le huitième album de Vincent Vallières est disponible partout depuis le 9 avril.   À  l’écoute de la première pièce de l’opus, on comprend le ton et la direction. Toute beauté n’est pas perdue dépeint l’état des lieux, les souvenirs d’enfance et d’adolescence, au même titre que les possibilités d’avenir.

Entourés de plusieurs instruments, dont une multitude de guitares, Vincent Vallières et ses musiciens ont enregistré cet album sous la direction artistique de Martin Léon. Vincent a partagé la réalisation avec André Papanicolaou, son complice et frère d’armes depuis maintenant plusieurs années.

Notre collègue Nicolas Wilson s’est entretenu avec lui pour discuter de son nouvel album.

 

À propos Nicolas Wilson

Natif du El Salvador, Nicolas Wilson prend d'assaut le Québec, sa terre d'adoption, armée de sa folie, sa répartie et sa passion pour la musique depuis plus de 20 ans dans les divers médias. Que ce soit comme animateur à la radio, sur le réseau Énergie, comme comédien ou encore narrateur sur une série télé, Nicolas Wilson mord avec passion et professionnalisme dans les projets que la vie lui apporte.