Retour en images sur l’ÉlectroFEQ 2017

 

C’est au son de la musique électronique que vibraient les plaines d’Abraham hier soir pour l’édition 2017 de l’ÉlectroFeq. La musique urbaine au sens large était à l’honneur avec une carte qui mélangeait l’électro, le hip-hop et des sonorités qui flirtent avec la trap music et l’électronica.

À notre arrivée, les frères Chris et Alex Andre du duo canadien DVBBS semblaient bien être en contrôle de la situation, mais le long changement de scène et le début un peu chaotique du rappeur Fetty Wap a brisé fortement la cadence qui allait à un bon rythme jusque là. Après quelques chansons tous inintéressantes, on a décidé de se reposer un peu les oreilles et faire un tour au spectacle de Bobby Bazini qui débutait au parc de la francophonie. Le pigeonnier était beaucoup plus tranquille que la veille avec Migos, mais la foule qui remplissait le site semblait très attentive aux pièces accrocheuses et à la voix du charismatique chanteur.

On est ensuite retourner sur les plaines pour la prestation du Dj australien Flume. Une performance qui a aussi été longue à démarrer ce qui n’aidait pas à la foule de combler sa soif de beats effrénés. Malgré quelques passages sonores intéressants et quelques sélections bien placées, notre interrogation poser dans notre article précédent s’est malheureusement concrétisée. L’artiste australien n’aura pas su dynamiser la foule de Québec habituée aux structures et sonorités house, trance et électro. On sentait vivement le public écrasé par la lourdeur qui caractérise la bass music qui fait grand effet chez nos voisins européens, mais qui est peut-être un peu trop d’avant-garde pour les jeunes qui ne demandaient qu’à bouger sur des basses et des pulsations beaucoup plus dansantes. Malheureusement, plusieurs personnes ont quitté le site dans la première demi-heure nous faisant dire que la génération électro de Québec se fait difficile ou tout simplement pas prête pour ce genre de proposition. Dommage! La musique électronique est très large et son public de plus en plus difficile à combler.

 

Voici nos images de la soirée :