NOFX et Still Insane au Festivent – Retour en images

 

La 36e édition du Festivent bat son plein depuis le 1er août! Côté programmation musicale, c’était le punk rock qui était dans le vent à Lévis en ce chaud vendredi. On a donc traversé le pont pour aller passer une agréable soirée en compagnie de Still Insane et de NOFX.

Cela faisait cinq ans que l’on n’avait pas vu les vétérans du punk rock californien dans les environs de Québec. Leur dernier passage remontait à 2013, du côté du festival Envol et Macadam. Plusieurs attendaient donc avec impatience cette soirée de retrouvailles avec Fat Mike et sa bande. Évidemment, quand on connaît un peu NOFX, on sait qu’il ne faut pas avoir d’attentes trop élevées en vue de leurs performances sur scène, lesquelles ne sont pas toujours très précises musicalement… Mais heureusement, ils ont livré ce soir une prestation somme toute très efficace qui semble avoir comblé les fans. On a aussi eu la preuve que les colorés musiciens n’ont rien perdu de leur humour et de leur irrévérence, ce qui leur a d’ailleurs causé certains problèmes récemment, alors que leurs concerts aux États-Unis ont été annulés suite à des propos déplacés sur la tuerie de Las Vegas d’octobre dernier. Mais hier soir, de ce côté-ci de la frontière, personne n’a semblé trop choqué des interventions de Fat Mike et El Hefe qui se sont entre autres permis d’écorcher au passage Leonard Cohen (le Canadien mort l’an dernier qui écrivait des tounes plates, dixit Fat Mike). Enfin, quand on va à un show de NOFX, on est avertis!

Côté musical, le groupe a ratissé large, passant de ses « vieux hits » des années 90 (Bob, Stickin’ In My Eye, Kill All The White Men, Linoleum…) à des titres de son dernier album studio, First Ditch Effort, paru en 2016 (Six Years On Dope, I Don’t Like Me Anymore, I’m So Sorry Tony). Se sachant en terre francophone, ils nous ont aussi servi leur reprise des Champs Élysés dans un français toujours aussi approximatif, mais on salue quand même l’effort. On a également eu droit à une excellente livraison de la pièce Lori Meyers avec comme invitée Talli Osborne,  une artiste et conférencière inspirante qui ne se laisse clairement pas arrêter par sa différence (c’est d’ailleurs pour elle que Fat Mike a écrit la pièce She’s Nubs). Un spectacle efficace, divertissant et bien rempli qui nous fait dire mission accomplie pour ce beau vendredi au Festivent! Les amateurs de punk rock ont été servis et les joyeux lurons de NOFX ont réussi leur passage à Lévis!

On ne peut passer sous silence la performance du groupe Still Insane qui a mis la table avec aplomb en première partie. Les cinq membres de la formation originaire de la Rive-Sud de Québec ont dû vivre un grand moment ce soir en foulant ainsi la grande scène de l’événement, chez eux, en territoire conquis et devant famille et amis. La foule était déjà nombreuse pendant leur prestation et ne s’est pas fait prier pour les suivre au fil de leurs pièces énergiques. Bravo aux gars de Still Insane et merci pour cet excellent début de soirée en musique.

 

Voici quelques photos de la soirée :

 

La 36e édition du Festivent de Lévis se poursuit ce week-end. Consultez le site Web pour voir la programmation.

 

 

À propos Valérie Morin

Passionnée de musique, d’arts, de mode et de mots...