FEQ Jour 2 : la royauté du hip-hop californien sur les Plaines!

 

On n’en est qu’au deuxième jour du Festival d’été et déjà, on aimerait bien pouvoir se téléporter, histoire de profiter des nombreuses propositions musicales qui se dessinent à l’horizon en ce début de weekend. Que vous soyez fans de hip-hop, de rock, de jazz ou de pop, il y en a pour tous les goûts ce soir sur les différentes scènes du FEQ.

 

Caissedeson recommande…

Dead Obies, Anderson .Paak et Kendrick Lamar – Scène Bell (19h00)

Malgré toutes les belles possibilités, notre curiosité nous pousse à passer du côté des plaines d’Abraham pour la soirée hip-hop qui s’annonce bien relevée. Ça débute à 19h00 avec le collectif Dead Obies qui avait livré une performance très convaincante l’an dernier au pigeonnier éclipsant même la prestation de la formation américaine House of Pain. Avec ses rythmes et textes enlevants additionnés à l’énergie unique des plaines, gageons que la foule sera vite transportée par les beats du groupe qui poussent au défoulement. On est aussi curieux d’entendre les chansons d’Anderson .Paak qui marient le R’n’B, le soul, le funk, le jazz et le hip-hop dans une fusion parfaite. Consacré nouveau maître du R&B après le lancement de l’album Malibu au début de 2016, l’artiste californien débarque avec son redoutable groupe The Free Nationals qui devrait enflammer la scène avec ses beats hip-hop hybrides.

 

La pièce de résistance de la soirée sera sans contredit la performance du rappeur de Compton Kendrick Lamar. Ce nouveau roi du son West Coast s’est d’abord fait connaître avec l’album Good Kid, M.A.A.D City, mais c’est en 2015 que le Californien a remporté un succès plus que considérable avec To Pimp a Butterfly, un album qui le propulse officiellement dans la cour des grands et qui est complètement en phase avec la culture afro-américaine et le nouveau courant hip-hop. Kendrick Lamar débarque donc sur les plaines avec un rap engagé socialement et politiquement sur des séquences instrumentales très raffinées teintées de soul, de funk et de jazz dans une esthétique sonore vintage et même parfois cosmique. On a vraiment hâte de voir comment ça sonnera sur la grande scène Bell!

  

Nos autres suggestions en vrac :

Plants & Animals, The New Pornographers, Wolf Parade                       Scène Loto-Québec

Les amateurs d’indie pop et de rock orchestral seront servis à souhait avec un triplé de groupes canadiens qui s’harmonisent à merveille. Difficile d’imaginer un meilleur trio dans le genre avec les Montréalais Plants & Animals, le super groupe de Vancouver The New Pornographers et la formation indie rock montréalaise Wolf Parade qui revient un peu moins de 10 ans après son premier passage à Québec, à l’Espace 400e en 2008. Des mélodies plein la tête à prévoir!

 

Lydia Képinski – Scène Hydro-Québec (18h00)

On ira certainement faire un tour au Carré d’Youville pour voir la dernière gagnante du concours musical les Francouvertes, Lydia Képinski. La jeune chanteuse surprend depuis quelques mois avec sa pop grinçante et ses mélodies accrocheuses et touchantes.

 

Tony Allen – Impérial Bell (21h00)

Les amateurs de jazz ne peuvent absolument pas rater le passage du légendaire batteur nigérian Tony Allen qui revient aux sources de son inspiration avec une soirée en hommage à l’une de ses premières idoles : l’Américain Art Blakey. Ce pionnier de l’afrobeat sera accompagné pour l’occasion d’un groupe monté sur mesure avec notamment, Jowee Omicil, Marcus Miller et Roy Hargrove.

 

 

 

À propos F. Valenti & V. Morin

Deux mordus de musique, de télé et de spectacles dans tous les sens du terme. À la conquête des festivals et autres événements mondains!