Une étrange secte dans le dernier clip de We Are Wolves

 

La formation We Are Wolves dévoile cette semaine un clip intriguant pour l’excellente pièce I Don’t Mind. À travers ce vidéoclip, cette pièce qui nous rappelle le son des Bee Gees devient la trame sonore d’une secte surnaturelle, telle qu’imaginée par le réalisateur Jérémie Saindon.

Méditer avec des cristaux, se purifier par l’eau, voilà des rituels qui prennent place dans cette secte moderne, où les membres habitent un manoir isolé. Le leader, un homme austère et imposant incarné par Laurent Lucas, y habite avec ses quatre fils, joués par les quatre frères Schneider. Cette fois-ci, une lourde tâche se présente à eux : guérir leur mère mourante, portée à l’écran par Hélène Reeves.

 

 

We Are Wolves s’allie une fois de plus au réalisateur Jérémie Saindon, dont la première collaboration remonte à une décennie, depuis qu’ils ont travaillé ensemble sur les clips de Coconut Night et de Fight and Kiss. Dès le départ, ils ont toujours « poursuivi une quête mystique, presque occulte, tant musicalement qu’esthétiquement », explique Alexander Ortiz, chanteur du groupe. Cette fois-ci, cette exploration ésotérique est encore plus poussée, avec ce regard intimiste porté sur une secte dans son expérience entre la vie et la mort.

 

 

Source : Simone Records